Le vin bio, les Français le consomment avec modération

Le vin bio, les Français le consomment avec modération
Crédits : gilaxia
Parmi les cinq grandes familles de consommateurs identifiées par l’Observatoire des Nouvelles Consommations, aucune ne se détache particulièrement pour ce qui est de l’achat de vin bio : celui-ci n’est pas (encore ?) rentré dans les habitudes de consommation des Français.
Les données et les enseignements présentés dans cet article se basent
sur l’analyse des résultats de l’enquête réalisée en 2017 auprès de 2 000 Français
par IPSOS pour l’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations.

La production de vin bio se développe en France

Il y a dix ans, il fallait fournir un peu d’efforts pour trouver une bouteille de Beaujolais nouveau dont les raisins étaient issus de l’agriculture biologique, et donc labellisé comme tel (AB). Une quinzaine de domaines seulement produisait, alors, du « bio » — également via le label de vinification Nature & Progrès ou le label Demeter, qui certifie des raisins et vins biodynamiques, selon des critères harmonisés à l’échelle européenne.

Depuis, une filière s’est mise en place, « France Vin Bio » ;  le label AB prend en compte l’étape de vinification (depuis 2012) ;  des annuaires locaux pour trouver des viticulteurs bio se sont développés et le nombre de domaines concernés a plus que doublé, le bio représentant environ 10% des surfaces viticoles en Rhône-Alpes.

Le vin bio, une habitude pour 5% des Français

Mais au juste, les Français consomment-ils du vin bio ? D’après l’Observatoire des Nouvelles Consommations, seulement 5% des Français indiquent acheter « habituellement » des boissons alcoolisées bio (vin ou champagne). Un produit qui, à l’inverse des œufs (53%) ou des fruits et légumes frais (68%) ne serait pas rentré dans les mœurs bio des Français ?

Même la famille de consommateurs des Changeurs, ces consommateurs citoyens les plus à même d’adopter un comportement plus « vert » que les autres, ne témoigne pas d’un intérêt très fort pour le vin bio (9% en achètent régulièrement).

4%
C’est la proportion de Français qui considèrent le critère « bio » comme très important au moment d’acheter une boisson alcoolisée.

En parallèle, le caractère « bio » est considéré comme un critère d’achat important pour le vin par seulement 4% des Français (et 9%, là encore, des Changeurs). Le prix et le rapport qualité-prix forment des critères bien plus importants (reconnus comme tels par 34% des Français).

Les Français n’achètent pas leur vin en magasin bio

Le vin bio entre donc par la petite porte sur la table des Français. Si l’on s’attarde aux comportements de consommation liés au vin en général, on notera toutefois que le vin n’est pas un produit qui s’achète en magasin bio : 2% des Français ont pris cette habitude, soit près de dix fois moins que pour un type de produit tel que les céréales ou les graines. Aucun Assiégé n’affirme même avoir fait un tel type d’achat !

Intégrez cette visualisation sur votre site en copiant-collant le code ci-dessous.

Part de Français achetant « habituellement » des boissons alcoolisées (vin et champagne) dans ces différents lieux (top 5).

L’achat auprès de producteurs locaux est aussi rare : 5% des Français ont pour habitude de le pratiquer quand, à titre de comparaison, 12% font ce déplacement pour les fruits et légumes. Le vin est la plupart du temps acheté en supermarché – pour 78% des Français –, puisque même les boutiques de centre-ville ou les commerces de proximité n’ont pas la faveur des pratiques. C’est aussi un produit pour lequel les Français font particulièrement attention à leur porte-monnaie : le vin est une dépense à laquelle 71% d’entre eux font attention, 34% faisant même « très attention », une proportion parmi les plus hautes de toutes les familles de produits.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.