Quel menu pour Noël?

Xsandra
C’est un moment de plaisir à partager en famille et pour beaucoup, il est attendu avec autant d’impatience que les cadeaux sous le sapin… Pour leur repas de Noël, les Français mettent chaque 24 et/ou 25 décembre les petits plats dans les grands. Comment choisissent-ils les produits qui composent leurs menus ? La crise sanitaire influera-t-elle sur ces choix? L’Observatoire E.Leclerc des nouvelles consommations s’est invité à la table du réveillon de Noël 2020 des Français !

De « bonnes choses » et un air de fête

Pour leur repas de Noël, les Français misent plutôt sur des valeurs sûres. C’est le temps des produits traditionnels, celui des huitres, des crustacés, des Saint-Jacques, du foie gras, des belles volailles et des bûches glacées.

Cette année pourtant, les professionnels français sont inquiets (LCI). Éleveurs, ostréiculteurs et autres producteurs de produits de fête craignent les conséquences de la crise sanitaire, sur leurs ventes.

Ce sont bien ces produits « made in France » qui séduisent les Français interrogés par Ipsos pour l’Observatoire E.Leclerc des nouvelles consommations. 60% d’entre eux déclarent qu’ils accorderont cette année plus d’importance que d’habitude à l’origine française de leurs produits de Noël ; et pour 57% plus d’attention que d’habitude à l’origine régionale des produits sélectionnés. Une attention nettement plus marquée qu’au mois de mars dernier 2020 [1], quand l’Observatoire interrogeait sur les critères essentiels du choix d’un « bon produit », où seuls 44% des Français citaient alors le lieu de fabrication, ou l’origine des produits.

60%
des Français accorderont plus d’importance que d’habitude à l’origine française des produits en raison de l’épidémie et de ses conséquences

En parallèle, le meilleur produit à acheter pour un repas de Noël reste celui qui est le plus satisfaisant en termes d’ingrédients et de composition (63%), mais il doit aussi être « le plus festif possible », estiment 42% des Français interrogés pour l’Observatoire.

Faire soi-même, pour faire plaisir et se faire plaisir

Après la composition et les ingrédients, le « fait-maison », la fraicheur et le prix sont les critères auxquels les Français portent le plus d’attention pour juger qu’un produit est « bon » pour le repas de Noël. Parmi eux, le « fait-maison » est le critère numéro 1 pour le plus grand nombre : il est cité en premier par près de 3 Français sur 10.

Rien d’étonnant, d’ailleurs : en janvier 2020 [2], une étude Ipsos pour l’Observatoire confirmait l’intérêt des Français à cuisiner eux-mêmes– (« au moins parfois » pour 88% et même « souvent » pour 69% des interrogés).

Un choix de consommation qui est motivé par le fait de savoir quels ingrédients composent ses repas, qui permet aussi à de nombreux Français de ressortir des recettes traditionnelles voire familiales, et de prendre plaisir à les réaliser. Un choix qui est également perçu comme permettant d’avoir un meilleur rapport qualité/prix sur des repas de fêtes assez conséquents. Et cela, même si le prix des produits n’est pas le critère principal pour les repas de Noël, pour plus de 8 Français sur 10.

Et fêtes de Noël ou non, un critère n’est pas négligé par les Français dans leurs choix de menus : celui de la santé. En effet, même à Noël, 39% des Français affirment que lorsqu’ils achètent un produit pour leur repas de fêtes, ils s’orientent vers « celui qui est meilleur pour la santé ». Un critère d’autant plus important encore pour la tranche d’âge 65-75 ans où ils sont 49% à le choisir.

Se faire plaisir oui, mais en restant raisonnable donc !

[1] Les Français et le « Bon produit », enquête réalisée par Ipsos du 10 au 12 mars 2020 pour l’Observatoire E.Leclerc des nouvelles consommations

[2] Les Français et le « Do It Yourself », enquête réalisée par Ipsos du 10 au 13 janvier 2020 pour l’Observatoire E.Leclerc des nouvelles consommations

Intégrez cette visualisation sur votre site en copiant-collant le code ci-dessous.