Cosmétique : quelle place pour les produits bio ?

Les produits cosmétiques bio et écologiques trouvent petit à petit leur place dans les rayons.
Crédits : mediaphotos
Les produits cosmétiques bio et écologiques trouvent petit à petit leur place dans les rayons. S'agit t-il d'une véritable tendance de fond ou d’une tendance émergente ? Les Français semblent de plus en plus friands de ce type de produits. Pour autant, l’Observatoire E. Leclerc montre d’importants écarts selon le profil de consommateur.
Les données et les enseignements présentés dans cet article se basent
sur l’analyse des résultats de l’enquête réalisée en 2017 auprès de 2 000 Français
par IPSOS pour l’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations.

Produits cosmétiques : un besoin de réassurance

 « Mais pourquoi des phtalates dans mon produit ? C’est super dangereux ! ». « Il paraît que l’on peut devenir allergique à cause d’un parfum ? ». Ces interrogations sont le point de départ d’une série de six vidéos YouTube « #InfoCosmeto : Venez vérifiez par vous-même ». Mises en ligne à l’automne 2017 par la Fédération des Entreprises de Beauté (FEBEA), ces vidéos font partie d’une campagne digitale, « Démêlez le vrai du faux », lancée pour apporter des réponses aux questions que se posent les consommateurs quant aux ingrédients cosmétiques. La FEBEA précise qu’aujourd’hui, l’information qui circule peut être « contradictoire ou inexacte, et se diffuse à la vitesse du clic ».

On peut par exemple y apprendre que seul le diethyl phtalate est utilisé en cosmétique et qu’il ne s’agit pas d’un perturbateur endocrinien. Ce sujet suscite de plus en plus d’intérêt chez les Français. En effet, le pic de recherche a triplé ces deux dernières années (Source : Google Trends). Pour répondre à ce besoin d’information, des sites spécialisés souhaitent apporter « la vérité sur les cosmétiques », et disent observer « en toute neutralité » ces produits de consommation. Ce qui témoigne d’une certaine inquiétude sur le sujet.

Parallèlement, la cosmétique bio semble de plus en plus s’inscrire dans le quotidien des Français. C’est le cas aussi des produits de beauté faits maison, qui rejoignent plus globalement la grande tendance du Do-It-Yourself aux dépens du « prêt-à-consommer ». Outre les nombreux blogs sur le sujet, ont émergé des ateliers « physiques » proposant des formations accélérées pour apprendre les bases du fait maison. Dans ce contexte, Pierre Bisseuil, du bureau de tendance Peclers, souligne dans Madame Le Figaro que : « il y a une aspiration aux cosmétiques transparents, dont on connaît les ingrédients ». 

Les « Changeurs » aiment acheter des produits cosmétiques bio

27%
27% des Français achètent régulièrement des produits de beauté ou d’hygiène bio.

Dans la pratique, on observe que cette tendance de société dessine bel et bien de nouvelles pratiques de consommation. Les professionnels de la cosmétique écologique et biologique constatent un fort développement de ces produits. D’après une étude de marché réalisée par « Bio à la une », le premier « Salon Bio surInternet », le label dédié « Cosmébio » aurait plus de notoriété que d’autres labels pourtant déjà très installés, comme « Fair Trade Max Havelaar » ou encore le « Label Rouge ».

Pour autant, selon les données de l’Observatoire, en France, seuls 27% des consommateurs achètent régulièrement des produits de beauté ou d’hygiène bio. Cette tendance est plus forte chez la famille de consommateurs nommés « Les Changeurs », connus pour leur engagement en faveur d’un mode de consommation responsable. 53% d’entre eux disent acheter régulièrement des produits cosmétiques bio, contre seulement 12% des consommateurs dits Prétendants ou Assiégés. L’achat de produits cosmétiques ou d’hygiène bio n’est donc pas encore une habitude partagée par tous les consommateurs.

Intégrez cette visualisation sur votre site en copiant-collant le code ci-dessous.

L’achat de cosmétique bio : un bilan contrasté

Part des Français affirmant acheter « habituellement » des produits de beauté ou d’hygiène bio.

Les cosmétiques bios se développeront ils avec la tendance du « hygge » ?

Si les adeptes du bio recherchent des cosmétiques meilleurs pour la santé, ils souhaitent aussi bénéficier de produits plus agréables à utiliser. C’est ce que souligne Madame  Figaro, en expliquant l’intérêt des Français pour les cosmétiques bio avec la tendance du « hygge ». Une philosophie de vie danoise, véritable art de vivre qui prône le bien-être, le ralentissement et à la déconnexion. Madame Figaro explique que le hygge : « répond à l’envie d’être bien chez soi dans notre époque anxiogène ».

Les produits cosmétiques bio danois s’inscrivent dans cette tendance, en proposant des formules simples, naturelles et réconfortantes. L’esthétique des produits est épurée et va à l’essentiel. L’analyse de Madame Figaro corrobore les résultats de notre Observatoire. En effet, 87% des Français estime que dans la vie, « le plus important est de se faire toujours plaisir », et 61% affirment également avoir « de plus en plus besoin de moment pour se déconnecter du monde extérieur ». Cette tendance danoise pourrait donc bien trouver un écho en France. Désormais plus de 90% des Français estiment que les produits d’hygiène et de beauté participent à leur qualité de vie.